Festival Cinémas du Sud du 23 au 26 avril 2015

Explorer le cinéma du Maghreb et du Moyen-Orient, faire partager une cinématographie peu connue, qui contribue de façon constructive aux questionnements qui traversent le monde arabe contemporain, susciter des débats avec le public, telles sont les objectifs du Festival Cinémas du Sud.

Cette 15ème édition est parrainée par le cinéaste Merzak Allouache, (Chouchou, Normal!, le Repenti), qui présentera en avant-première, son film Les Terrasses. Film tourné dans les terrasses d’Alger, soulignant leur rôle dans la ville. Merzak Allouache décrit un pays malade de ses contradictions, les outrances de la religion et les espoirs de la jeunesse, ses rêves de musique et de jours meilleurs.

En ouverture le film Before Snowfall du kurde-irakien, Hisham Zaman. Il met en scène la trajectoire de deux âmes esseulées qui se croisent pour ne plus se lâcher. La beauté renversante des paysages panoramiques et les plans de la neige apparaissent comme de réelles partitions cinématographiques.
Signalons aussi, Adios Carmen du marocain, Mohamed Amin Benamraoui et El Ott (Le chat) de Ibrahim El-Batout, fil égyptien joué par la star du cinéma égyptien, Amr el Waked.
Film de clôture, Theeb (Loup), du jordanien Naji Abu Nowar, présenté en avant-première a été Tourné au Nord de la Jordanie, dans les magnifiques paysages utilisés pour Lawrence d’Arabie par David Lean. Theeb dont l’histoire se situe en 1916, traite de la fraternité et de la trahison.Côté documentaires, plusieurs films de réalisateurs talentueux et de pays différents. Le premier, Le journal de Shéhérazade, de la cinéaste libanaise, Zeina Daccache. La réalisatrice plante sa caméra dans la prison de Baabda à Beyrouth. Elle insère à la représentation théâtrale jouée par des prisonnières à l’intérieur d’une prison arabes pour femmes, leurs récits intimes.

Puis, de Palestine, Les 18 fugitives de Amer Shomali et Paul Cowan, raconte avec humour comment l’armée israélienne a essayé d’empêcher des palestiniens d’élever 18 vaches.
El Gort du réalisateur tunisien, Hamza Ouni, nous parle des bouleversements provoqués par la révolution et témoigne de la rage de vivre de la jeunesse tunisienne.
Notre terrible pays de Mohammad Ali AtassiDocument sur la Syrie aujourd’hui, avec Notre terrible pays., Mohammad Ali Atassi s’est associé au photographe Ziad Homsi, pour suivre le périlleux voyage de Yassine Haj Saleh,

Nouveauté cette année, une table ronde autour de la «production et distribution des films du Sud», entourée de professionnels du cinéma du Liban, Maroc, Égypte, France, Algérie,Tunisie, vient enrichir la programmation.

Les séances seront présentées et animées par Abdellah Zerguine, directeur artistique de Regard Sud, et Michel Amarger, journaliste et critique de cinéma à RFI.

Les projections ont lieu à l’Institut Lumière, et la table ronde au siège de la Région Rhône-Alpes, 1 esplanade François-Mitterrand, Lyon 2.

Toutes les informations pratiques sur le site Regard Sud ou sur celui de L’institut Lumière

Les Terrasses de Merzak Allouache

PROGRAMME

Je 23/04 à 20h, SOIREE D’OUVERTURE, Before Snowfall de Hisham Zaman
En présence de Hisham Zaman

Before(Kurdistan irakien, 2013, 1h45, avec Suzan Ilir, Abdullah Taher)

Siyar passe clandestinement d’Irak en Turquie (dans la citerne d’un camion de pétrole!), pour aller venger sa famille de l’affront de sa soeur qui a osé s’enfuir par amour. À Istanbul, il fait la rencontre d’Evin qui va l’accompagner dans son parcours à travers la Grèce, l’Allemagne et la Norvège…

Le cinéaste réussit une belle mise en scène où la vivacité du scénario vous plonge dans les abysses de ce voyage.

Tanit de bronze et Prix d’interprétation féminine, Journées cinématographiques de Carthage 2014. Meilleur film et meilleur scénario, Festival de Tribeca 2013.
// // // // //


Ve 24/04 de 14h à 17h, Table ronde : Production et distribution des films du Sud

table ronde (entrée libre)

En présence de Daniel Ziskind, vendeur international, distributeur, producteur ; Adrienne Frejacques, chargée de Programmes Fiction Arte ; Marianne Dumoulin, Jacques Bidou, producteurs à JBA Production ; Mohamed Layadi, exploitant du Colisée à Marrakech, président de MEDIS, Réseau des Distributeurs du Sud de la Méditerranée ; Imed Marzouk, producteur de Propaganda Production en Tunisie ; Hachemi Zertal, producteur et distributeur algérien Cirta Films ; Rabih El-Khoury, programmateur pour Talents Beirut et pour les Journées Cinématographiques de Beyrouth.


Ve 24/04 à 19h, Le Journal de Shéhérazade, documentaire de Zeina Daccache
(Liban, 2013, 1h20, coul., 1h20, interprété par les détenues de la prison de Baabda, à Beyrouth.)

Le journal de shérazade

Ce documentaire, met en scène des détenues de la prison de Babda, qui, au travers d’une initiative théâtrale inédite, intitulée “Sheherazade à Baabda”, s’insurgent contre les sociétés qui oppressent les femmes. Le film plonge dans le quotidien de la vie en prison, suit les conteuses pendant les répétitions de leur spectacle et entremêlent des scènes extraites de la représentation avec leurs témoignages et les pitreries qu’elles partagent en coulisses.

Mention spéciale au Festival de Dubaï 2013, Mention spéciale Festival International de Montpellier 2014,
Fifog en or, Festival de Genève 2014.

Zeina Daccache comédienne pour la télévision, elle travaille comme dramathérapeute dans différents secteurs sociaux. Elle a fondé et dirige le centre libanais Catharsis, qui soigne les gens par le théâtre. Elle a mis en scène en 2009, 12 Libanais en colère, une pièce jouée par les détenus de la prison de Roumieh au Liban. Elle a produit et réalisé le film Any sur les femmes du Sud Liban après la guerre de juillet 2006.


Ve 24/04 à 21h El Ott (Le Chat), d’Ibrahim El-Batout
En présence de l’acteur et producteur Amr Waked

Le chatÉgypte, 2013, 1h32, avec Amr Waked, Salah Al-Hanafi, Farouk El-Fishawy, Sarah Saheen.

El Ott est l’histoire d’un petit caïd qui se bat contre un malfrat, trafiquant d’organes, qui enlève les enfants des rues. C’est aussi l’histoire d’un homme, au Caire, qui cherche à se venger des kidnappeurs de sa fille…

Festival Abu Dhabi 2014.

Amr Waked est né au Caire. Acteur de cinéma, de télévision et de théâtre, il fait ses débuts au théâtre en 1992. 2005 marque le tournant de sa carrière internationale dans SYRIANA de Stephen Gaghan, au côté de Georges Clooney. En 2014, il a joué, dans le dernier film de Luc Besson, LUCY (cinq millions d’entrées).


Sam 25/04 à 15h30, Notre terrible pays, documentaire de Mohammad Ali Atassi et Ziad Homsi.

Notre Térrible Pays(Syrie/Liban, 2014, 1h25, coul)

Mohammad Ali Atassi s’est associé au photographe Ziad Homsi, pour suivre le périlleux voyage de Yassine Haj Saleh, écrivain et opposant syrien, depuis la ville de Douma, au sud-est de Damas, jusqu’à Raqqa, sa ville natale sous le contrôle de Daesh.

Le cinéaste réussi le pari de parler de la violence, de la dénoncer et d’en montrer l’étendue sans jamais la porter à l’écran ou la reproduire.

Grand Prix FID Marseille 2014.


Sam 25/04 à 17h30, Les 18 fugitives d’Amer Shomali En sa présence 

Le s 18 fugitives(Palestine/France, documentaire, 2014, 1h15)

À travers interviews, animation et archives, la poursuite par l’armée israélienne de dix-huit vaches issues d’une ferme collective palestinienne, jugée comme menace pendant la première Intifada, en 1987…

Film divertissant, le réalisateur souligne que l’humour peut être plus abrasif que n’importe quel discours politique. Le film coup de poing.

Meilleur film documentaire, Festival Abu Dhabi 2014.
Tanit d’Or, Journées cinématographiques de Carthage 2014.


Sam 25/04 à 20h; AVANT-PREMIERE, Les Terrasses, de Merzak Allouache En sa présence

(Les terrassesAlgérie, 2013, 1h31, avec Nabil Asli, Adila Bendimerad, Amal Kateb.)

Une mère âgée rejetée par sa famille vit seule avec son fils et sa fille, l’un drogué, l’autre mutique ; une petite fille apporte de la nourriture à son oncle « fou », enfermé ; de jeunes musiciens en quête d’un lieu ; un prédicateur abuseur, un alcoolique… Ces histoires se déroulent sur les terrasses d’un immeuble à Bab el Oued.

Mostra de Venise 2013.

 

Grand Prix et Prix de la critique internationale, Festival d’Abu Dhabi 2013.


Dim 26/04 à 14h30, El Gort, de Hamza Oun
En présence de Hamza Ouni et de l’acteur Khaireddine Hajri

(El gortTunisie, 2014, 1h12)

Deux jeunes Tunisiens tentent de survivre en travaillant dans le commerce du foin. Sans alternative au chômage et à l’exploitation, les rêves d’une jeunesse insouciante se transforment vite en désespoir… Un film à l’énergie sauvage et au goût amer sur la Tunisie.

Meilleur documentaire, Festival d’Abu Dhabi 2013.

Hamza Ouni, est né en 1975 à El Mohammedia, un faubourg de Tunis, d’où vient les deux personnages de son film. Après sa formation cinématographique à Tunis, il participe à de nombreux ateliers avec des cinéastes de différentes nationalités. En 2006, il réalise un court-métrage, La vérité en noir ou blanc. El Gort est son premier long métrage.


Di 26/04 à 16h45, Adios Carmen, de Mohamed Amin Benamraoui En sa présence 

regardsud5(Maroc, 2013, 1h43, avec Paulina Galvez, Amanallah Benjilali, Said Marssi, Juan Estelrich.)

1975, le Rif, Nord du Maroc : Amar, 10 ans, vit seul avec son oncle violent, suite au remariage de sa mère veuve et le départ de celle-ci en Belgique. Il développe une complicité avec Carmen, une exilée espagnole qui a fui le franquisme et gère un petit cinéma…

Avec elle, Amar découvrira à travers le septième art tout un univers insoupçonné. Les chansons kitsch de Bollywood

Mention spéciale Festival Dubaï 2013, prix de la Première oeuvre et prix du meilleur second rôle masculin (Saïd Marssi) au Festival de Tanger 2014.


Di 26/04 à 19h15, AVANT-PREMIERE, Theeb (Loup), de Naji Abu Nowar (2013, 1h40) en sa présence

 

Regardssuf4 avec Jacir Eid, Hassan Mutlag, Hussein Salameh.

(Jordanie, 2013, 1h40)

Première Guerre mondiale, un officier britannique veut se faire guider dans le désert par des Bédouins. Le grand frère de Theeb est désigné pour le conduire. Plein de curiosité pour ce Blanc si mystérieux, lui qui n’a connu que le désert, le gamin suit le petit groupe et sera pris avec lui dans une embuscade…

Prix de la mise en scène, Mostra de Venise section Orizzonti 2014.
Mention spéciale, BFI Film Festival de Londres 2014.

Programme:www.institut-lumiere.org/media/institut-lumiere/cinema/programmation/cinemas-du-sud/bat-festivalsud.pdf

Festival organisé par Regard Sud
1-3 rue des Pierres-plantées, 69001 Lyon
04 78 27 44 67 / www.regardsud.com

Tarifs:7,20 € REDUIT 5,80 € ABONNE 4,50 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :