Ciné Duchère s’inquiète aussi pour ses subventions

« Le mépris » pour CinéDuchère au programme de la Région, qu’est-ce qu’on a fait pour mériter ça ?
Par un simple mail daté du 22 novembre nous avons appris que CinéDuchère ne figurait pas parmi les dossiers de subventions soumis au vote de la Commission permanente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette décision est d’autant plus incompréhensible que la région subventionne CinéDuchère sur le projet M’ra en direction des 16-25 ans (7 500 €, sur 2016-2017, en diminution de 1 000 €). Nous perdons ainsi 20 000 € de subvention de fonctionnement pour cette année 2016 et sans doute, comme on nous l’a laissé entendre, pour les années à venir. Cette somme ampute de 10 % notre budget!
La région affiche pourtant, dans le même temps, des objectifs en faveur des 16-25 ans, et son président Laurent Wauquiez déclare dans une interview au Dauphiné le 2/07/2016 « Ma ligne de conduite, c’est la culture pour tous et sur tout le territoire ».
Comment comprendre alors que notre dossier n’ait pas retenu l’attention et n’ait fait l’objet d’aucune concertation ?
A-t-on démérité au regard de ces objectifs? Depuis maintenant 20 ans, nous proposons à 20 000 spectateurs dans ce quartier riche en diversité sociale et culturelle des films ambitieux ou populaires. Classé Art et Essai depuis les débuts par le CNC, nous avons obtenu en 2004 le label « Jeune public » puis en 2014 celui de « Patrimoine et Répertoire « . Nous sommes inscrits dans les quatre dispositifs de sensibilisation et d’éducation à l’image (École et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et Apprentis au cinéma, Passeurs d’images). Dans le cadre scolaire, ce sont 1 322 élèves du 9e arrondissement de Lyon, du CP à la Terminale, qui bénéficient de nos actions.
A-t-on mal géré ? Notre budget est de 212 000 €, nos recettes couvrent 45% de ce budget. Grâce à la maîtrise de nos charges, nos fonds propres sont positifs et nous n’avons pas de problème de trésorerie.
Ce coup qui nous est porté est lourd de conséquences. C’est un déficit prévisionnel de 7 000 € qui limitera nos actions dans un premier temps mais qui au-delà nous fragilise et met notre cinéma en péril.
Nous avons le sentiment d’une profonde indifférence de la région par rapport à notre travail culturel dans un contexte social difficile. Comment peut-on ignorer ainsi une association de 111 adhérents, mépriser le travail de 22 bénévoles actifs (1,5 équivalent temps plein) et compromettre l’emploi de 6 salariés (3,4 ETP) ?
Les spectateurs, les salariés de CinéDuchère méritent un autre scénario pour ne pas vivre « à bout de souffle ».
Georges Sothier, Président de l’association CinéDuchère, au nom de l’équipe bénévole et salariée.

CinéDuchère – 308 avenue Andreï Sakharov – 69009 Lyon 04 72 17 00 21

http://www.cineduchere.fr

Pour toutes informations complémentaires contacter : Georges Sothier au 06 80 07 18 08 – ou envoyer un mail à georges.sothier@free.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :