Dernière édition du festival  » A nous de voir » ?

UN FESTIVAL VA MOURIR…
La 28ème édition du festival « A Nous de Voir » : dernière édition ?

Association YAKA : Président Mickaël Théodore          Mail: yakaoullins@gmail.com
Communiqué de presse: A NOUS DE VOIR Cinéma & Sciences
Un festival se meurt ?
La 28ème édition du festival au théâtre de la Renaissance à Oullins (69) : c’est 120 films programmés, 9 pays représentés, 85 invités, 30 rencontres débats, plus de 500 films inscrits à la compétition, 130 séances organisées en Rhône-Alpes et plus de 10 000 spectateurs attendus pendant 10 jours et à prix libre. Il n’existe plus que deux festivals généralistes sur les sciences en France qui ouvrent le débat public.
… et pourtant !
Le dilemme aujourd’hui est de prendre une décision sur l’avenir du festival A Nous de Voir en train
d’étouffer entre la structure organisatrice sans ambition et les faiseurs historiques de cet évènement.
D’un côté une MJC à la vision étriquée, absence d’ambition politique, choix budgétaires qui amènent
à la compression de personnel, à la suppression du débat public. La MJC organisatrice, employeur,
détentrice de toutes les subventions publiques considère le festival comme une activité de loisir
parmi les autres.
Ici et maintenant, on ne souhaite pas voir grandir le festival.
De l’autre côté, l’association YAKA, fondée par les bénévoles et membres fondateurs de la
manifestation, propose d’élargir le débat à l’échelle locale, régionale et nationale.
150 bénévoles, un comité de programmation, un comité de pilotage et tout un réseau international
de scientifiques, de réalisateurs et autres associations, se sont unis au sein de YAKA qui possède les
compétences, l’expérience, le savoir-faire et le réseau pour décupler les forces du festival.
Yaka se propose d’en prendre la gouvernance : c’est l’affirmation d’un projet citoyen, d’éducation
populaire. Nous avons l’ambition de créer des outils qui permettront à tous d’initier à leur tour des
débats autour de la science, un savoir-faire pour permettre à tous de s’en emparer.
Or la MJC refuse tout dialogue et reconnaissance à ce mouvement, à cette demande légitime
d’autonomisation. Si la MJC persiste dans son refus de remplir sa mission d’accompagnement , le festival pourrait disparaitre.

A-NOUS-DE-VOIR-affiche-2014
CONFERENCE DE PRESSE à l’initiative de l’association YAKA
Mardi 25 novembre 2014 à 11h au Théâtre de la Renaissance (Oullins)
Jeudi 20 novembre : à l’occasion de l’inauguration de la 28ème édition du festival « A Nous de Voir Cinéma & Sciences », les bénévoles, membres du comité de sélection, membres du comité scientifique : les faiseurs du festival, se sont présentés au public et ont tous ensemble pris la parole pour faire connaitre leur inquiétude face à la pérennité du festival et de l’importance d’instaurer un dialogue avec le conseil d’administration de la MJC, structure organisatrice du festival.

Une demande de rencontre a clairement et publiquement été exprimée.
A ce jour, le conseil d’administration n’a donné aucune réponse à cette demande.
Les faiseurs du festival, bénévoles maintenant organisés autour de l’association YAKA, avons décidé
de rendre publique notre inquiétude quant à la continuité du festival A nous de voir et ainsi de vous
proposer cette conférence de presse.
Le festival A Nous de voir est en danger, et face à l’absence de réaction de la structure
organisatrice, nous nous dirigeons vers la dernière édition de ce festival et la disparition
imminente de cet évènement.

Contact presse > helene.deiber@gmail.com | 06 47 69 81 96

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :