L’âcre parfum des immortelles au Comedia octobre 2019

Nous avions reçu JP Thorn pendant les journées Garcin. C’est un réalisateur engagé que nous soutenons.Son film n’est sorti que dans une salle à Lyon , alors faites marcher le bouche à oreilles!

Du 23 au 29 octobre – 17h25 tous les jours

au Cinéma Comoedia 13, avenue Berthelot

69007 Lyon

L’ Âcre parfum des immortelles

De JEAN-PIERRE THORN (2019/1h19)

https://fr.web.img2.acsta.net/c_156_225_50_50/pictures/19/09/27/11/11/2331926.jpg

Au recit enflammé d’une passion amoureuse se mêle la folle esperance soulevée par Mai 68.
Jean-Pierre Thorn remonte le fil de sa vie pour retrouver les figures rebelles qui ont peuplé ses films : des ouvriers en lutte des annees 70 jusqu’a leurs enfants du mouvement hip-hop… et aujourd’hui les gilets jaunes d’un rond-point à Montabon.

Ensemble, ils composent une fresque lumineuse qui prolonge et répond aux lettres de son amante trop vite fauchée par la mort. Ils montrent combien la rage de Mai est plus que jamais vivante : telle la braise qui couve sous la cendre.

«  L’ACRE PARFUM DES IMMORTELLES de Jean-Pierre Thorn remonte poétiquement et politiquement le fil de la vie du cinéaste. »
Les Inrockuptibles   

«  Un pur instinct affectif. » 
SoFilm

« L’originalité de ce documentaire à la recherche du temps perdu consiste à emprunter deux versants éloignés : le désir révolutionnaire et le désir amoureux. « Le mode de vie de l’amour n’est pas la contemplation mais la lutte » lui écrivait son amante juste avant mai 68 « 
Télérama

« Film moderne, Rimbaud en coulisse, se lovant entre l’effleurement verbal        d’un corps aimé et les caresses sociales d’une époque que l’on croyait hors du temps. »
pourlecinema.com

«  Empathique et foisonnant, ce « film testament » l’affirme envers et contre tout : « Rien de ce qui a été vécu avec intensité ne peut mourir. » 
La Vie

« Au-delà de sa portée politique, le film est ambitieux dans sa forme et très poétique : par ses textes, illustrés sobrement à l’image pour laisser l’espace nécessaire au déploiement de l’imaginaire du spectateur et par les deux voix off, vibrantes, dont celle de Jean-Pierre Thorn. »
Marie MAHOT – Groupement National des Cinémas de Recherche

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/57124_1

https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/10/23/l-acre-parfum-des-immortelles-du-syndicalisme-ouvrier-d-hier-aux-gilets-jaunes-d-aujourd-hui_6016569_3246.html

Vaga LM AcreParfum Rea

Cinéaste, Jean-Pierre Thorn est connu pour son engagement dans la lutte ouvrière depuis son premier film Oser lutter, oser vaincre, Flins 68. Etabli ensuite huit ans comme ouvrier O.S. chez Alstom, il revient au cinéma en 1979 avec un film rare, témoignage de son expérience ouvrière, Le Dos au mur. En 1990 il signe son premier long métrage de fiction Je t’ai dans la peau à partir du journal intime d’une dirigeante syndicaliste lyonnaise (sélectionné à Berlin, Cannes et Montréal). Les années qui suivent marquent un virage chez Jean-Pierre Thorn qui se passionne alors pour la culture Hip Hop. Quand il découvre la révolte des enfants de ses compagnons d’usine, engagés dans la culture Hip Hop, il embrasse leur cause et réalise trois films : Génération hip hopFaire kifer les anges (Prix Mitrani Fipa 97), On n’est pas des marques de vélo (60° Mostra de Venise et Gindou en 2003). Allez Yallah ! et 93 La Belle rebelle poursuivent ses combats.

le reste de l’article sur: Gindoucinema.org

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :