Festival Rhonalpin à Saint Bel du 7 au 11 avril 2015

14e FESTIVAL DU FILM RHÔNALPIN du 7 au 11 avril 2015, au cinéma Le Strapontin, Sain-Bel

Depuis sa création, le Festival est animé par l’équipe bénévole de Ciné-Culture Association. Lieu de rencontre entre le public et des réalisateurs, comédiens, techniciens, producteurs qui ont créé leurs films en région, il tient aussi à sa réputation de convivialité, loin des tapis rouges et des carrés VIP. Depuis 2005, la présidence du jury de spectateurs qui désigne les films lauréats est confiée à un professionnel du cinéma. Il accompagne la réflexion des jurés au fil de leurs délibérations, participe aux rencontres du public avec les invités du jour, proclame les résultats le soir de la clôture et remet le trophée du Festival. Ce rôle a été confié cette année à la comédienne Dominique Frot. Comme Belle et Sébastien l’an dernier, le film Marie Heurtin sera projeté en matinée aux classes qui en ont fait la demande

Le juy sera présidé par Dominique Frot

Après une double formation, celle du Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris et celle de l’École Normale Supérieure de Musique de Paris, Dominique Frot a travaillé au théâtre, notamment avec Luc Bondy, Peter Brook, Thomas Ostermeier, Claude Régy, Pascal Rambert, François Verret, François Orsoni, Hubert Colas … Elle met parfois en scène, aimant faire découvrir des auteurs, comme Eric Vuillard, Eric Chevillard, ou le biologiste François Jacob. Le fruit de son travail fut programmé à plusieurs reprises au festival «Nuits insolites» de Chambord. Au cinéma, la critique a tout récemment salué son interprétation du personnage de la mère du héros dans le dernier film de Larry Clark The Smell of us. Elle a auparavant tourné sous la direction de nombreux réalisateurs, couvrant une large palette de rôles, du drame à la comédie ou au burlesque ; citons notamment Claude Miller (Mortelle randonnée où elle donnait la réplique à Isabelle Adjani), Robert Enrico (Au Nom de tous les miens), Gérard Oury (La Vengeance du serpent à plumes, aux côtés de Coluche et de Romain Goupil), Jean-Michel Carré (Visiblement je vous aime), Claude Chabrol (La Cérémonie), Cédric Klapisch (Peut- être), Roland Joffé (Vatel), Werner Schroeter (Deux, où elle assume avec brio le rôle de la mère d’Isabelle Huppert), Mia Hansen-Løve (Le Père de mes enfants) … Il convient de mentionner aussi un petit rôle dans Tout pour l’oseille, de Bertrand Van Effenterre, qui était venu présenter son film au public du Festival en 2004.

Programme:

MARDI 7 AVRIL • 20 HEURES 30 SOIRÉE D’OUVERTURE court métrage : Je suis un problème sociomathématique, d’Etienne Husson – long métrage : Snow Therapy, de Ruben Östlund

MERCREDI 8 AVRIL • 21 HEURES court métrage : Rester là, de Fabien Daphy – long métrage : Bodybuilder, de Roschdy Zem, en présence de Sophie Chandoutis, décoratrice

JEUDI 9 AVRIL • 21 HEURES court métrage : Une Odeur de pique-nique, de Luc Serrano et La Balançoire, de Vincent Michaud – long métrage : Tristesse Club, de Vincent Mariette, en présence de Marjolaine Guilhaume, assistante son

VENDREDI 10 AVRIL • 21 HEURES court métrage : Un ami, de Pierre-Yves Hampartzoumian – long métrage : Marie Heurtin, de Jean-Pierre Améris, en présence d’Ariana Rivoire, rôle principal du film

SAMEDI 11 AVRIL • 14 HEURES 30 court métrage : Impromptu, de Swann Meralli – long métrage : Gus petit oiseau, grand voyage, de Christian De Vita, en présence de Jean-Baptiste Spieser, producteur délégué

SAMEDI 11 AVRIL • 17 HEURES 30 ENTREE LIBRE séance spéciale courts métrages de la sélection 2015, en présence de leurs réalisateurs, comédiens, producteurs …

SAMEDI 11 AVRIL • 21 HEURES courts métrages : Les Lionels, de Thierry Rousset – long métrage : Géronimo, de Tony Gatlif en présence de Céline Sallette, rôle principal du film

11 AVRIL 23 HEURES 30 : Proclamation des lauréats et soirée de clôture

 

En ouverture mardi 7 avril à 20h30: Snow Therapysnow-therapy

Un film de Ruben Östlund avec Johannes Bah Kuhnke (Tomas) Lisa Loven Kongsli (Ebba) Clara Wettergren (Vera) Vincent Wettergren (Harry) Kristofer Hivju (Mats) Fanni Metelius (Fanni) Brady Corbet (Brady) durée : 1h58 ■

Film sorti en salles le 28 janvier 2015 ■ Snow Therapy a reçu le Prix du Jury Un Certain Regard (Cannes 2014) et a été récompensé dans cinq festivals internationaux.Le tournage du film a eu lieu aux Arcs, en Haute-Savoie

■ La projection sera précédée du court métrage Je suis un problème sociomathématique, d’Etienne Husson

 Une famille suédoise est en vacances dans une station de sports d’hiver des Alpes françaises. Le soleil brille, la neige est bonne, et l’ambiance aussi. Mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. La qualité, déjà mainte fois récompensée, de ce film tient à la conjugaison d’un scénario aussi original que mené en finesse, qui balade le spectateur du film catastrophe à la comédie en passant par tous les stades de la tension psychologique. A noter aussi la reconstruction numérique à la post production de certains décors, Ruben Östlund le réalisateur, étant à l’origine de « l’école de Göteborg », qui promeut l’utilisation scénaristique systématique de ce genre d’effets spéciaux, dont l’une des particularités est de se fondre à l’image « naturelle ». 

MERCREDI 8 AVRIL • 21H00 B o d y b u i l d e r 

Un film de de Roschdy Zem avec Vincent Rottiers (Antoine Morel) Yolin François Gauvin (Vincent Morel) Marina Foïs (Léa) Dominique Reymond (Muriel) Roschdy Zem (Vadim) Caroline Gaume (Caroline) Adel Bencherif (Luigi)

durée : 1h44 ■ Film sorti en salles le 1er octobre 2014 et tourné à Lyon et à Saint-Etiennebodybuilder

■ Le film sera précédé du court métrage Rester là, de Fabien Daphy ■ La projection sera suivie d’une rencontre avec Sophie Chandoutis, décoratrice.

Après avoir arnaqué une bande de voyous lyonnais, Antoine va se planquer chez son père, Vincent, qu’il connaît à peine et qui tient une salle de culturisme à SaintEtienne. Les retrouvailles entre le père et le fils sont tendues, mais Vincent va tout de même accepter qu’Antoine travaille pour lui. « Du Ken Loach à la française. Voilà comment pourrait se résumer ce film, (…) qui suscite un attachement immédiat grâce à ses personnages, tous interprétés avec justesse, tous remarquablement dirigés. Roschdy Zem connaît bien les acteurs pour l’être lui-même. Grâce à lui, Vincent Rottiers confirme sa densité et sa flamme, qui en font l’un des jeunes comédiens fr anç a i s les plus intéressants du moment. » (Jacques Morice, Télérama)

Sophie Chandoutis, peintre, décoratrice:

Après des études aux Beaux-Arts de Besançon, à l’Ecole d’Architecture de Clermont-Ferrand puis en Cinéma à Lyon 2, son parcours professionnel débute à Basic Théâtral de Lyon, atelier de décors où elle apprend les techniques de maquette, peinture, sculpture et se passionne pour l’ouvrage à grande échelle. Elle travaille ensuite pour le théâtre, des parcs d’attraction et de muséographie, l’opéra… Parallèlement, elle poursuit un travail personnel de peintre au sein de l’atelier Courants d’art et expose régulièrement à Lyon. C’est en 1996 qu’elle est appelée à travailler pour la première fois au cinéma, sur Lucie Aubrac (Claude Berri). Depuis, elle a travaillé pour une cinquantaine de films, de long et court métrage.

JEUDI 9 AVRIL • 21H00 Tristesse Club Tourné notamment en Savoie, près du lac d’Aiguebelette

Un film de Vincent Mariette avec Ludivine Sagnier (Chloé) Laurent Lafitte (Léon) Vincent Macaigne (Bruno) Noémie Lvovsky (Rebecca) Dominique Reymond (Claude) Anne Azoulay (Florence) Philippe Rebbot (Yvan)

durée : 1h30 ■ Film sorti en salles le 4 juin 2014tristesse-club

■ Le film sera précédé des courts métrages Une Odeur de pique-nique, de Luc Serrano et La Balançoire, de Vincent Michaud ■ La projection sera suivie d’une rencontre avec Marjolaine Guilhaume, assistante son

L’un est patron d’un site de rencontres à succès, mais éprouve des difficultés pathologiques avec les femmes ; l’autre est hâbleur, beau gosse et en mauvaise posture financière : ces deux frères que tout oppose retrouvent leur maison d’enfance à l’occasion des obsèques de leur père, qu’ils détestaient. Ils y font connaissance avec leur demi-sœur, dont ils n’avaient jamais entendu parler. Un burlesque de personnages à la B e r t r a n d B l i e r, u n e é l é g a n c e mélancolique à la Wes Anderson (The Grand Budapest Hotel), Vincent Mariette choisit ses maîtres avec soin, et dirige ses acteurs à la perfection. Le film pourtant, à la sortie mal positionnée par le distributeur, bien que salué par la critique c o m m e u n e p r e m i è r e œ u v r e prometteuse, n’a pas bénéficié de l’audience qu’il mérite à notre avis. « On se laisse prendre par le rythme et l’atmosphère mélancolique de ce film inclassable, qui aborde des thèmes douloureux sans jamais tomber dans le pathos et les désamorce grâce à une subtile dose d’absurdité. » (Barbara Théate, Le Journal du Dimanche). « Ce premier long métrage en forme de road movie, sous tendu par de petits mensonges et de grosses révélations, est une réussite. » (Isabelle Danel, Première).

VENDREDI 10 AVRIL • 21H00 Marie Heurtin

Un film de Jean-Pierre Améris avec Isabelle Carré (sœur Marguerite) Ariana Rivoire (Marie Heurtin) Brigitte Catillon (la mère supérieure) Noémie Churlet (sœur Raphaëlle) Gilles Treton (le père de Marie) Laure Duthilleul (la mère de Marie) Martine Gautier (sœur Véronique) Patricia Legrand (sœur Joseph)

durée : 1h35 ■ Film sorti en salles le 12 novembre 2014marie-heurtin

■ Le film sera précédé du court métrage Un Ami, de Pierre-Yves Hampartzoumian ■ La projection sera suivie d’une rencontre avec Ariana Rivoire

Tourné en Isère au château du Passage et à La Salette-Fallavaux ainsi qu’à La Balme et à Montluel, dans l’Ain

Inspiré de l’histoire réelle de Marie Heurtin (1885 – †1921), née sourde et aveugle. Agée de 14 ans, incapable de communiquer avec le reste du monde, Marie vit avec ses parents. Son père, modeste artisan, ne se résout pas à la faire interner à l’asile, comme le conseille un médecin qui la juge irrémédiablement débile. En désespoir de cause, il la place dans un institut près de Poitiers, où des religieuses s’occupent de jeunes filles sourdes. Fortement inspiré du splendide film d’Arthur Penn (The Miracle Worker, 1962), Jean-Pierre Améris a dû renoncer à un nouveau film sur Helen Keller à cause du coût des droits. Mais il n’est pas homme à renoncer à traiter un sujet qui lui tient à cœur, et à force recherches, il a découvert l’histoire de Marie Heurtin, que le double handicap de la cécité et de la surdité aurait pu couper du monde sans le dévouement d’un couvent et d’une jeune religieuse en particulier. Le film est traité avec la délicatesse qu’on connaît à JP Améris. Son travail tout en f i n e s s e  s u r  l e t h è m e , en  f a i t volontairement le film historique le plus intemporel qui  puisse, toute l’attention étant concentrée à nous faire ressentir, contempler même, l’extraordinaire chemin de Marie vers la lumière du sens et des mots que lui tend sœur Marguerite. Isabelle Carré et Ariana Rivoire sont magnifiques.

Ariana Rivoire est née le 4 mars 1995 en Albanie. Elle suit d’abord sa scolarité à Saint-Etienne, dans la Loire. Depuis 2012, elle est pensionnaire de l’Institut National des Jeunes Sourds de Chambéry, en Savoie, et passera son baccalauréat cette année. C’est au cours d’un casting de jeunes filles sourdes, effectué dans cet établissement par Jean-Pierre Améris, qu’Ariana a été découverte. Marie Heurtin est son premier rôle d’actrice.

SAMEDI 11 AVRIL • 21H00 Geronimo

Un film de Tony Gatlif avec Céline Sallette (Gemma, dite Géronimo) Rachid Yous (Fazil) David Murgia (Lucky) Nailia Harzoune (Nil) Vincent Heneine (Antonieto) Adrien Ruiz (El Piripi) Aksel Ustun (Kemal) Tim Seyfi (Tarik)

durée : 1h44  Tourné dans la Drômegeronimo

Dans la chaleur du mois d’août, Geronimo, une éducatrice veille à apaiser les tensions entre les jeunes du quartier Saint Pierre. Tout bascule quand Nil, une adolescente d’origine turque, s’échappe de son mariage forcé pour retrouver son amoureux, Lucky Molina, un jeune gitan. On a cité Roméo et Juliette, West Side Story, le flamenco et le soleil. C’est le 17e film de Gatlif, véritable chantre des Gitans, de l’incarnation poétique et de la résistance au quotidien : « D’une histoire plus vieille que Shakespeare, Tony Gatlif tire un flamenco endiablé, musique martelée de coups de talons pour dire la haine, virevoltes et claquettes en guise de déclarations de guerre. Impossible de ne pas penser à West Side Story. Mais ce n’est qu’une toile de fond. Dans ce magma fiévreux d’une cité du sud de la France, se bat Geronimo, éducatrice de rues, pour apaiser les tensions. Visage taillé à la serpe, longs yeux fendus dans le bleu de la mer, infiniment fragile et tellement forte : c’est Céline Sallette. Quand les amoureux du film tremblent et pleurent comme des chanteurs d ‘ o p é r a , e l l e  e s t  t o u t e e n frémissements sourds et vertiges intérieurs. La caméra fuse et vole, le charivari électrisant vire au western urbain, mais on ne voit qu’elle. Merveilleuse actrice, sacré réalisateur. » (Sandra Benedetti, Studio Live).

■ Film sorti en salles le 15 octobre 2014 ■ Le film sera précédé du court métrage Les Lionels, de Thierry Rousset ■ La projection sera suivie d’une rencontre avec Céline Sallette

Prix Romy Schneider et César du meilleur espoir féminin en 2012 pour L’Apollonide : Souvenirs de maison close, elle est régulièrement citée par la critique parmi les meilleures actrices de sa génération. Depuis sa première apparition en dame d’honneur dans le Marie-Antoinette de Sophia Coppola en 2005, on l’a vue dans plusieurs téléfilms et séries et une vingtaine de films au cinéma, dont De Rouille et d’Os, Le Capital ou La French. Sur scène en 2013, elle a aussi interprété magistralement le célèbre monologue de Molly Bloom, qui conclut l’Ulysse de Joyce.

 

Tarif réduit 5 Euros – moins de 14 ans 4 euros  Plein tarif 6 euros

Pass festival : 21 euros

Téléphone programmation 04 74 01 19 00 – http://www.le-strapontin.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :