« César doit mourir » de Paolo et Vittorio Taviani le 12 mars 2013 au Zola

Projection dans le cadre du ciné-club italien Dante Alighieri.

ceazr

 César doit mourir (Cesare deve morire),

Scénario : Paolo et Vittorio Taviani.
Avec : Cosimo Rega,  Salvatore Striano,
Giovanni Arcuri, Antonio Frasca.
Italie- 2012 – 1H16
Date de sortie : 17 octobre 2012

Synopsis : Théâtre de la prison de Rebibbia. La représentation de « Jules César » de Shakespeare s’achève sous les applaudissements. Les lumières s’éteignent sur les acteurs redevenus des détenus. Ils sont escortés et enfermés dans leur cellule.

Mais qui sont ces acteurs d’un jour ? Pour quelle faute ont-ils été condamnés et comment ont-ils vécu cette expérience de création artistique en commun ? Inquiétudes, jeu, espérances… Le film suit l’élaboration de la pièce, depuis les essais et la découverte du texte, jusqu’à la représentation finale.

De retour dans sa cellule, «Cassius», prisonnier depuis de nombreuses années, cherche du regard la caméra et nous dit : « Depuis que j’ai connu l’art, cette cellule est devenue une prison »….

Jules César de Shakespeare

Paolo et Vittorio Taviani ont choisi d’adapter Jules César de Shakespeare: « L’âme de la tragédie est la même, ainsi que la narration, rendue plus simple et plus éloignée des rythmes du théâtre« , expliquent-ils.

cezar1
L’origine du film

L’idée du film est venue suite à un coup de fil d’une amie de Paolo et Vittorio Taviani. Elle les a appelés pour leur raconter le théâtre qu’elle a découvert à la centrale de Rebibbia, une prison hautement sécurisée, dans les périphérie de Rome : « Le jour où nous y sommes entrés, l’obscurité de la vie carcérale s’opposait à l’énergie d’un évènement culturel et poétique. Sur leur scène de théâtre à l’intérieur de la prison, les détenus récitaient certains chants de «L’Enfer » de Dante, le comparant avec leur propre enfer (…) Quand nous sommes sortis, nous avions besoin d’en savoir plus, d’approfondir. Nous sommes revenus et nous leur avons proposé de réaliser ensemble « Jules César » de Shakespeare. La réponse de Fabio [le metteur en scène] et des détenus a été immédiate : «Vous commencez, nous commençons» », partagent les deux réalisateurs.

cezar2

Les détenus acteurs

Tous les acteurs présents dans le film sont des détenus à la centrale de Rebibbia à l’exception de Salvatore Striano (Brutus) et Maurilio Giaffreda qui, après avoir purgé leurs peines sont aujourd’hui en liberté.

Les dialectes

Les détenus qui ont participé au projet de ce film ont fait tout un travail sur la traduction des textes qu’on leur a proposés. Chacun d’eux a traduit ses dialogues dans son propre dialecte. Les répliques varient ainsi entre napolitain, sicilien et dialecte de Pouilles. Saluant cette initiative des acteurs-détenus, les deux réalisateurs ajoutent : « Nous avons découvert quelque chose qui nous a fait sourire, de surprise et par complicité (…) c’est également à travers tout cela que le film trouve un sens. »

cezar31

Les vrais noms

Les acteurs ont préféré garder leurs vraies identités malgré la proposition des frères Taviani qui ont suggéré de changer les noms par pure circonspection : « Le fait que tous, avec insistance, aient voulu utiliser leurs propres noms, le nom de leur père, de leur mère, leur lieu de naissance, nous a frappé. C’était peut-être une façon, à travers le film – nous y avons pensé seulement après – de rappeler aux autres du monde extérieur qu’ils étaient là, dans le silence de la prison, vivants« , confient les deux réalisateurs.

cezar4

Giuliano compose pour les Taviani

Étant le neveux des deux réalisateurs, Giuliano Taviani a toujours voulu éviter de travailler avec ses oncles. Ce n’est qu’après vingt ans de carrière, que le compositeur a accepté de le faire et c’est ainsi qu’il s’est retrouvé dans le projet de César doit mourir : « C’est nous qui, après deux belles saisons avec Morricone et Piovani, lui avons demandé de collaborer avec nous comme s’il était un étranger. Au même moment, Giuliano avait rencontré dans un lieu particulier, les Îles Éoliennes, un jeune pianiste talentueux, Carmelo Travia. Peu à peu, la collaboration est devenue toujours plus intense jusqu’à signer ensemble », affirment les deux cinéastes.

cezar5

Prix et nominations

Outre de nombreuses nominations, César doit mourir a remporté l’Ours d’Or à la 62ème édition de la Berlinale ainsi que le David du Meilleur Film en Italie à l’occasion du David di Donatello 2012.

Le site du cinéma Le Zola : http://www.lezola.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :