Du 13 au 19 mars 2013 : FESTI’VACHE au cinéma Paradiso (Saint Martin en haut)

Le FESTI’VACHE, rendez-vous cinématographique sur la ruralité ouvre sa 7ème édition sous le signe du renouvellement avec la création de la deuxième salle.

Le fil conducteur des films proposés lors de cette nouvelle édition marque le retour à l’idée de territoire et de  transmission.
Le territoire  est ici, défini par des frontières : un espace bien déterminé ; celui où s’ancrent, vivent, travaillent des  hommes. Un espace qu’ils se partagent, natifs ou non de  ce territoire.  Il est aussi celui que d’autres hommes traversent lorsque leur travail et leur culture sont nomades. Quant à l’identité comment l’envisager et la définir dans un monde en proie à de profondes mutations ? Naît-elle du territoire où l’on vit ? Se construit-elle autour du travail, de réseaux locaux ou culturels ?

Et qu’en est-il aujourd’hui de la transmission ? Comment peut-elle encore se poursuivre ?

Entre histoire locale et mondialisation, la quête de visibilité et de reconnaissance dans un monde rural est vitale, toujours incomplète, sans cesse renouvelée.

C’est le propos de films portant un regard particulier sur l’animal, comme dans «Le regard d’une bête», de Dominique Loreau ou celui de Markus Imhoof «Des Abeilles et des Hommes»

Des réalisateurs viendront accompagner leur film :

Honorine Perino présentera «Secrets des champs», son message change des reportages normalisateurs sur l’agriculture. Christian Rouaud reviendra après «Tous au Larzac» (César du meilleur documentaire avec «L’eau, la terre et le paysan».  Gilles Perret présentera «De mémoires d’ouvriers« , et Laurence Kirsch son attachant portrait de «Sylvaine». Les réalisateurs Antoine Costa et Florian Pourchi, membres de collectif audiovisuel Synaps, viendront pour débattre sur leur documentaire engagé contre le puçage «Mouton 2.0 – La puce à l’oreille». Une histoire d’élevage également avec «Elles sont belles comme ça», le vacher de Gaëlle Rio a fait un choix de vie qui appelle le respect.
Philippe Baron et Corinne JACOB  nous emmèneront dans «Un village sans dimanche» qui décrit la lutte entre la République et le Clergé dans le Morbihan.
Pascal Goury  parlera de l’aventure de ces amateurs de tracteurs auxquel il a consacré son film « Le Cheval Vapeur » . Péchane expliquera comment on fait un film avec tout un village « The man of Nannay« 

La Turquie : pays invité

Le pays invité cette année est la Turquie avec 4 films : les questions d’identité et de territoire y sont fortes  :

  • Des temps et des vents
  • Grass 
  • Kurdish Lover
  • Derrière la colline


Des films sur les animaux

Cette année, le festival renouvelle et complète sa  série de  films sur les animaux . Les moutons s’imposent  avec  «L’hiver nomade» de Manuel von Stürler est un documentaire sur une transhumance hivernale de 600 km en terre romande. Deux bergers en compagnie de trois ânes, quatre chiens et … 800 moutons. Ce documentaire a reçu de nombreux prix (présence du réalisateur sous réserve).

Retrouvez le programme complet sur le site de FESTI’VACHE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :