Dans les salles lyonnaises : « Công Binh la longue nuit indochinoise » de Lam Lê

cong be

Công Binh la longue nuit indochinoise
Réalisé par Lam Lê
Documentaire
France – 2012 – 1h56
Date de sortie :  30 janvier 2013

Synopsis : A la veille de la Seconde Guerre mondiale, 20 000 Vietnamiens étaient recrutés de force dans l’Indochine française pour venir suppléer dans les usines d’armement les ouvriers français partis sur le front allemand. Pris à tort pour des soldats, bloqués en France après la défaite de 1940, livrés à la merci des occupants allemands et des patrons collabos, ces ouvriers civils appelés Cong Binh menaient une vie de parias sous l’Occupation. Ils étaient les pionniers de la culture du riz en Camargue. Considérés injustement comme des traîtres au Viet Nam, ils étaient pourtant tous derrière Ho Chi Minh pour l’Indépendance du pays en 1945.
Le film a retrouvé une vingtaine de survivants au Viet Nam et en France. Cinq sont décédés pendant le montage du film. Ils racontent aujourd’hui le colonialisme vécu au quotidien et témoignent de opprobre qui a touché même leurs enfants. Une page de l’histoire entre la France et le Viet Nam honteusement occultée de la mémoire collective

« Le plus troublant, et parfois le plus émouvant, c’est en effet la réserve extrême, la pudeur toujours intacte, avec lesquelles s’expriment ces personnages. » Olivier Séguret (Libération)

Consulter les horaires du film dans les salles de Lyon et de sa région : ici

Comments

  1. Un film qui, par son sujet brûlant, doit être absolument connu. Comme souvent, une évaluation sommaire des situations objectives sécrétées par le colonialisme ne prépare pas les peuples à juger normalement de tels faits. Et, forcément, les positions absurdes et simplistes prennent, dans de telles conditions, le pas sur toutes autres considérations. Une gageure d’humanité et de vérité, voilà ce qu’est le film de Lam Lê.

    • Enjeux sur Image says:

      Effectivement, ce film m’a permis de découvrir l’histoire complètement méconnue des soldtats-ouvriers indochinois.
      Même si la complexité du sujet peut le justifier, le film est un peu trop long.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :