Samedi 16 février 2013 dès 18h00 , au cinéma Comoedia : Soirée Bollywood Connexion

Projection de Gangs of Wasseypur parties  1 et 2
Forfait 10€ les deux films

18h00 : Gangs of Wasseypur d’Anurag Kashyap

Gang of waisspur

 Gangs of Wasseypur
d’Anurag Kashyap

Inde, 2012, 2h40


Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.


Synopsis  : Wasseypur, Inde. La ville voit s’affronter trois générations de gangsters, héritiers de deux clans. Celui de Shahid Khan, qui le premier se lança dans le pillage de trains britanniques, contre celui de Ramadhir Singh, au pouvoir sans partage sur la région. Devenu paria, Shahid Khan est contraint de travailler dans la mine de son pire ennemi. Sardar Khan, fils de Shahid et coureur de jupon invétéré, a juré de rétablir l’honneur de son père en devenant l’homme le plus redouté de Wasseypur.

« Gangs of Wasseypur propose une voie nouvelle au cinéma populaire indien, un cinéma plus libre et moins codifié, qui ne rejette pourtant jamais un héritage qui le hante. » – Cahiers du cinéma.

20h40 : Entracte et buffet indien (40 min).

Buffet sur réservation.
Détail des menus en caisse ou en cliquant ICI

21h20 : Gangs of Wasseypur 2 d’Anurag Kashyap

gang of wassepur


Gangs of Wasseypur 2
d’Anurag Kashyap
Inde. 2012 – 02h40. 


Interdit aux moins de 12 ans
Synopsis : Les clans de Shahid Khan et Ramadir Singh continuent de s’affronter dans la région de Wasseypur. Et c’est maintenant au petit fils de Shahid, Faizal de reprendre la tête du clan Khan. Fumeur depuis son plus jeune âge et timide, personne, surtout sa mère, ne croient en son potentiel de chef de gang. Mais bientôt Faizal va marquer les esprits par son intelligence et son incroyable soif de vengeance qui ne semble pas trouver de fin. Aidé de ses frères et inspiré des héros de Bollywood, il va étendre le pouvoir du clan Khan comme jamais, combattre Ramadir sans relâche et enfin peut-être connaitre le repos du vainqueur ?

« Gangs of Wasseypur est un modèle de mise en scène. [Anurag] Kashyap sculpte chaque minute des cinq heures vingt dont il dispose. Aucune séquence ne semble superflue. » – Positif.

Plus d’information sur le site du cinéma Comoedia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :