« Jeanne Captive » en présence du réalisateur le 6 février 2013 au Ciné-club d’Enjeux sur Image,

En partenariat avec le  Festival International du Premier Film d’Annonay
Débat animé par Magali Van Reeth, membre de SIGNIS

(Association Catholique Mondiale pour la Communication)

Après avoir présenté Jeanne captive au ciné-club d’ Enjeux sur Image, Philippe Ramos accompagnera son film Capitaine Achab, jeudi 7 février, au festival d’Annonay.


Le ciné-club Enjeux sur Image a lieu au cinéma Opéra (6, Rue Joseph Serlin  69001 Lyon – Métro Hôtel de ville).

jeanne Captive

Jeanne Captive
De Philippe Ramos
Avec Clémence Poésy, Thierry Frémont,
Liam Cunningham, Mathieu Amalric,
Jean-François Stevenin
Date de sortie 16 novembre 2011
France – 2011 – 1h30

Synopsis : À l’automne 1430, Jeanne d’Arc, prisonnière d’un puissant seigneur du nord de la France, est vendue aux Anglais. Entre les murs qui l’enferment, le temps d’un convoi longeant la mer ou près du bûcher qui la verra périr, des hommes tentent d’approcher cette jeune femme porteuse d’infini.

Un autre regard sur Jeanne d’Arc

Ayant en tête toutes les dizaines d’adaptations de l’histoire de Jeanne d’Arc déjà existantes au cinéma, Philippe Ramos a décidé de centrer son histoire vers la fin de la vie de Jeanne, en 1430, suite à l’épisode du saut de la tour où la jeune fille se trouvait enfermée.

Cela lui permettait, d’après lui, d’enlever à Jeanne d’Arc son armure, ce « costume si puissamment symbolique« , afin « d’aller à la rencontre de la jeune femme qui s’y cachait. »

Afin de cerner la figure mystérieuse de Jeanne, Philippe Ramos a choisi de confronter la jeune fille aux personnages masculins.

« Lors de mes lectures préparatoires, j’ai découvert avec bonheur tout un pan de l’histoire de Jeanne, peu exploité dans les différentes adaptations cinématographiques : la découverte de la mer, la mise à nu à Rouen, le jet des cendres dans la Seine… Le saut de la tour de Beaurevoir.Ce saut n’est effectivement pas une invention de ma part. Il a longtemps été considéré comme une tentative d’évasion. Mais les historiens les plus sérieux d’aujourd’hui émettent l’hypothèse d’une tentative de suicide de la part d’une jeune femme abandonnée. Il était évident que cet acte tragique pouvait constituer le coeur de mon projet tant il montrait la complexité et la fragilité de Jeanne, toute aussi croyante ou héroïque qu’elle fût.

Dès lors, j’ai inventé une ligne dramatique qui en découlerait : suite au saut de la tour, Jeanne est, en quelque sorte, mise à l’épreuve par le Seigneur… Ses voix divines, ô combien vitales pour elle, disparaissent. Au silence de Dieu, Jeanne va répondre par un silence. “Sans mes voix, je ne suis rien” dira-t-elle, elle ne parlera donc plus. Comment Jeanne parviendra-t-elle à survivre sans ce précieux soutien ? Est-ce que ses voix reviendront la visiter ? Et que lui diront-elles » Phlippe Ramos

jeanne Captive2

Les références de Clémence Poésy pour incarner Jeanne d’Arc

Au lieu de choisir des livres historiques sur Jeanne d’Arc, Philippe Ramos a préféré donner à Clémence Poésy deux films comme référence pour construire son personnage.

Pour Jeanne enfant, le cinéaste imaginait une figure proche de la petite fille de L’ Esprit de la ruche, de Victor Erice, pour son rapport quasi surnaturel à la mort.

Jeanne adolescente se rapprocherait plutôt de Mouchette de Robert Bresson, pour sa figure de l’abandon.

Une autre référence que Philippe Ramos a donnée à Clémence Poésy est celle de la photographe Francesca Woodman, connue pour ses clichés de femmes seules, abandonnées, dans des pièces vides. L’actrice a décidé à son tour de dessiner des aquarelles à partir des photographies. C’est en regardant ces dessins que le réalisateur fut certain que la comédienne actrice avait bien compris sa démarche.

jeanne Captive1

Lieux de tournage

Trois châteaux ont servi de décor pour le tournage de Jeanne Captive. Pour cette histoire dont l’action se déroule surtout à Rouen, l’équipe a tourné des scènes au Château de Pierrefonds, dans l’Oise, au Château de Vincennes, à Paris, et au Château de Blandy-les-Tours, en Seine-et-Marne.

jeanne Captive3

Philippe Ramos : réalisateur et chef opérateur

Contrairement aux productions très hiérarchisées, marquées par de lourdes organisations techniques, Philippe Ramos a décidé d’assumer tout seul le cadre et la lumière de Jeanne Captive : « C’était décidé, il n’y aurait pas d’autre chef-opérateur que moi. Ce fut une libération« , raconte le cinéaste. Cette décision lui a permis de travailler comme il voulait, dans une « liberté totale« .

jeanne Captive4

Philippe Ramos et le travail d’acteur

« Mon travail avec les acteurs consiste en une proposition de territoire qu’ils sont libres d’investir à leur guise. Ce territoire, c’est le scénario qui en définit les frontières, les reliefs, la topologie.
Pendant le tournage, je suis le veilleur. C’est-à-dire celui qui veille à ce qu’aucun acteur ne sorte de cet espace… Car en “s’évadant” un peu trop loin, il sortirait de mon univers et donc de la poésie du film. » Philippe Ramos

jeanne_captive_photo_philippe_ramos_copyright_jean_michel_sicot

Biographie de Philippe Ramos

Philippe Ramos est né en 1966 dans la Drôme.
Autodidacte, il réalise très tôt des courts-métrages en Super 8 et en Super 16.
En 2001, il réalise son premier long-métrage, Adieu pays.
Son second long-métrage Capitaine Achab est récompensé par le Prix de la mise en scène et le Prix de la critique internationale au Festival de Locarno en 2007.
Jeanne Captive est le troisième long-métrage de Philippe Ramos.

Fiche artistique

  • Jeanne d’Arc : Clémence Poésy
  • Le guerisseur : Thierry Frémont
  • Le capitaine anglais : Liam Cunningham
  • Le prédicateur : Mathieu Amalric
  • Jean de Luxembourg : Louis-Do de Lencquesaing
  • Le moine : Jean-François Stevenin
  • Le chef des gardes : Johan Leysen
  • Le charpentier : Bernard Blancan
  • Le geôlier : Pierre Pellet
  • La fille du charpentier : Pauline Acquart
  • Le sergent du convoi : Christopher Craig
  • Le sergent prison : Kester Lovelace

Fiche technique

  • Réalisation : Philippe Ramos
  • Scénario, Image, Montage : Philippe Ramos
  • Son : Philippe Grivel
  • Décors : Architectes et maçons du Moyen Age
  • Costumes : Marie-Laure Pinsard
  • Maquillage et coiffure : Raphaële Thiercelin
  • Modiste : Estelle Ramousse
  • Direction de production : Raoul Peruzzi
  • Producteurs : Sophie Dulac et Michel Zana
  • Productions : Sophie Dulac Productions et Echo Films

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :