C’est arrivé prés de chez vous ! il y a deux ans les grilles du CNP ODEON se sont fermées

 Le 5 septembre 2009, un grand nombre de spectateurs lyonnais étaient réunis au CNP Odéon pour une dernière séance.

Le 4 septembre 2010, plus de 100 spectateurs ont commémoré, en présence du réalisateur Alain Guiraudie, le premier anniversaire de cette fermeture.

Le 5 septembre   2011, le plus vieux cinéma de Lyon est toujours fermé et nous ne perdons pas espoir de voir revivre ce fleuron du patrimoine cinématographique lyonnais. 

Nous vous proposons  de lire  « C’est Arrivé près de chez vous »  :  un texte sur la fermeture du CNP ODEON  écrit par Oriane (membre d’Enjeux sur Image) qui mêle humour et passion du cinéma.

C’EST ARRIVE PRES DE CHEZ VOUS !!!

 

 Soudain l’été dernier, j’apprends que l’Odéon vient de fermer. En pénétrant dans la salle vide, de battre mon coeur s’est arrêté ou presque !…
Moravioff à qui l’on avait sans doute susurré :
« Prends l’oseille et tire-toi » avait profité des congés d’été de ses employés pour vider la salle en catimini, c’était son ultime razzia : il avait tout déménagé des projecteurs jusqu’au dernier fauteuil. Pas vu, pas pris, le crime était presque parfait… pas de délits flagrants sous le soleil de Satan.
Tout s’est fait de façon feutrée : pas question de liquider les employés comme si l’on appartenait à la haute pègre ni de les menacer en criant : « There will be blood ». Il suffisait de confisquer l’outil de travail dans la chaleur de la nuit et de laisser s’appliquer la loi du silence …  Et vogue le navire !

C’est Apocalypse now, il n’y a pas que mon cinéma Paradiso qui a fermé, les magasins ferment les uns après les autres laissant les rues aussi désolées qu’après la charge de la brigade légère. On les a recouverts d’un linceul gris où s’affichent fièrement les mots up in Lyon. Un projet qui, malgré son titre aérien n’est pas plus prêt de s’envoler que le cuirassé Potemkine.
Quand la ville dort, les Docks Lyonnais font main basse sur la ville, peu importe si les nouveaux monstres transforment le quartier Grôlée en désert culturel…
Et pour quelques dollars de plus mon cinéma préféré céderait la place à l’un de ces endroits où le diable s’habille en Prada ?

Avant que j’oublie ce vieux rêve qui bouge, je sais, M. Moravioff et vos amis escrocs mais (pas) trop que vous ne l’emporterez pas avec vous ce cinéma d’Art et d’Essai auquel je suis tant attachée.
Le vent se lève, votre forfaiture a mis plus de douze hommes en colère.  Tant qu’il y aura des hommes et des femmes pour défendre une programmation audacieuse sur Lyon, ceux qui se prennent pour Citizen Kane auront du mal à se refaire le roman d’un tricheur en plein soleil. Il y aura du rififi chez les hommes et si certains l’aiment chaud, nous sommes prêts à nous battre !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :